header
ACCUEIL
KIRCHGEMEINDE BIELPAROISSE GÉNÉRALEPORTRAITRECHERCHE

Nouvelles diverses de la paroisse

Retrouvez ci-dessous des nouvelles, des articles et des informations diverses émanant de la paroisse

21 février 2019 — ALEXIA, KEVIN & ROMAIN

ALEXIA, KEVIN & ROMAIN

21 février 2019

Interview de Adrien Bordone, réalisateur du film « Alexia, Kevin & Romain ».

Adrien Bordone est un jeune Biennois de 31 ans, philosophe et diplômé de l’école cantonale d’art de Lausanne. Depuis 2015, il est membre de l’équipe Paraboliques qui produit le magazine des Églises sur Canal 3. Mais il est également réalisateur. Son film « Alexia, Kevin & Romain » est actuellement au cinéma.

Christophe Dubois : Votre documentaire s’intéresse à trois jeunes vivant en institution et sur le point de devenir majeurs. Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir ce sujet ?

Adrien Bordone : J’aime travailler sur les périodes de transition, sur ces moments où l’on est obligé de s’affirmer, d’évoluer, de « devenir soi ». Or c’est exactement ce qui se passe pour ces jeunes qui tentent d’aller vers plus d’autonomie et pensent à leur futur, à ce qu’ils se souhaitent pour leur entrée dans l’âge adulte.

Bien que le cadre du film soit l’institution Perceval, au-dessus de Morges, le mot « handicap » n’apparaît pratiquement pas, pourquoi ?

On a tendance à réduire les personnes en situation de handicap à cette étiquette : « handicap ». De même dans les films qui traitent du handicap, on a tendance à s’intéresser aux gens en raison de leur handicap. Or ce n’est pas du tout ce que j’avais envie de faire. Je filme des personnes, des jeunes, qui ont chacun leur charactère, leur histoire, leurs envies, leurs doutes. C’est ça qui m’intéresse : ce qu’ils vivent et ce qu’ils ressentent, pas ce que l’on dit d’eux où l’étiquette qu’on leur colle.

Quels sont selon vous les principaux défis du passage à l’âge adulte ?

Dans le cas d’Alexia, le principal défi et d’accepter de quitter l’endroit où elle a vécu quasiment toute sa vie. Elle va vers l’inconnu et doit se faire à cette idée que sa vie va radicalement changer. Pour Kevin, le défi est d’aller vers la vie active, de se former afin d’un jour trouver un travail dans un milieu plus ou moins protégé, la question reste ouverte. Pour Romain il s’agit selon moi surtout de sortir d’un concon un peu protégé et d’aller vers une nouvelle vie plus indépendante, moins prévisible.

Qu’est-ce qui vous a touché chez ces jeunes que vous avez suivis pendant une année ? Vous ont-ils changé, un peu ou beaucoup ?

Ils ont bouleversé mon appréhension du monde du handicap – que je connaissais mal. Je me suis rendu compte que ce simple mot recouvre des réalités infiniment diverses et complexes. Ils m’ont aussi permi de vivre de véritables rencontres, j’ai beaucoup appris d’eux et de ce qu’ils vivent. Je crois qu’eux ont aussi appris pas mal de choses en faisant ce film !

Interview réalisé par Christophe Dubois, formateur d’adulte et chroniqueur pour Paraboliques.

« Alexia, Kevin & Romain » actuellement au cinéma partout en Suisse romande et le dimanche 3 mars, 17h30, La Neuveville, Ciné2520, en présence d’Adrien Bordone.

Liens

Page web du film et dates des projections

Vision Église 21